siri-apple

Apple écoutait ses utilisateurs sans leurs permissions

C’est officiel ! Le programme audio Siri obtiendra uniquement les enregistrements audio des personnes qui ont choisi de fournir ces données. Vos conversations avec Siri ne seront donc plus transmises aux serveurs d’Apple. Le géant de la technologie a annoncé mercredi qu’il cesserait de conserver les enregistrements vocaux par défaut.

En effet, Apple a annoncé les changements apportés à la confidentialité de Siri après que The Guardian eut annoncé en juillet que des sous-traitants écoutaient régulièrement les conversations de personnes donnant des commandes vocales. Bien que les données soient anonymisées, ces conversations incluaient des détails identifiables comme le nom d’une personne, des dossiers médicaux, des affaires de drogue et des relations sexuelles, selon le rapport.

Au début du mois d’août, Apple avait annoncé la fin du programme de sous-traitance. Avant l’annonce de mercredi, il avait laissé partir au moins 300 sous-traitants européens faisant partie de ce programme. Selon Apple, l’entreprise avait des sous-traitants écoutant les conversations de Siri pour renforcer l’intelligence artificielle de l’assistant vocal. Le guidage humain a aidé à améliorer le logiciel grâce à un processus appelé « classement ». Apple continuera à le faire, mais l’audio n’est désormais fourni que si les utilisateurs le souhaitent et Apple ne prendra pas les enregistrements audio par défaut.

Les problèmes de la confidentialité des données

Malgré ces révélations, Apple a annoncé son intention de poursuivre ce programme à l’automne 2019, mais seuls ses employés (et non ses sous-traitants) seront en mesure d’écouter les enregistrements audio que les utilisateurs auront acceptés. Si les réviseurs déterminent qu’un enregistrement a été déclenché par inadvertance, ils le supprimeront.

Contrairement aux assistants vocaux de Google et d’Amazon, Apple ne permet pas aux gens de supprimer leurs enregistrements audio. En effet, alors que Google et Amazon lient les enregistrements avec le compte d’une personne à leurs services, Apple utilise des identifiants aléatoires pour les enregistrements Siri, que vous pouvez réinitialiser dans vos paramètres. Dans sa déclaration, Apple a déclaré qu’à son avis, cette fonctionnalité était « unique parmi les assistants numériques ». L’identifiant aléatoire est abandonné après six mois, a déclaré Apple.

Amazon et Google emboîte le pas

Après que Apple ait suspendu son programme de classement, Amazon a emboîté le pas, permettant aux utilisateurs de désactiver les révisions humaines des enregistrements Alexa. Google a fait de même après avoir été sommé de s’arrêter par les régulateurs allemands.

Les humains qui écoutent des conversations avec des assistants numériques sont une pratique répandue dans le secteur des technologies. Microsoft, par exemple, a eu recours à des prestataires pour écouter des conversations avec des consoles Xbox, a rapporté Motherboard. En août, Facebook a mis en pause les critiques humaines de discussions audio sur Messenger après que Bloomberg eut signalé que le réseau social payait des entrepreneurs pour la transcription des conversations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *